Club Unesco du Centre d'Action Femme et Enfant : ONG-D/ CUCAFE

Club Unesco du Centre d'Action Femme et Enfant  : ONG-D/ CUCAFE

COMMUNIQUE DE PRESSE: INSÉCURITÉ DE MME KABAMBA

 

COMMUNIQUE DE PRESSE : Mme Salva Kabamba Bilonda, épouse de l’ambassadeur de la paix Pascal Kabamba Kalengayi insécurisée

 

 

 

Nous avons appris d’une source crédible, que Mme Salva Bilonda Kabamba, activiste de défense des droits humains de son état, épouse de son excellence monsieur l’honorable ambassadeur universel de la non violence et bâtisseur de la paix, Pascal Kabamba Kalengayi, vit dans une insécurité depuis un temps.

 

Mme Salva Bilonda Kabamba est recherchée par des services secrets non identifiés dela RDC, cette situation qui est la conséquence de ses activités des droits humains, caractérisées par des visites dans les prisons et maisons carcérales. Mme Salva Bilonda, aurait utilisé le fait d’amener de la nourriture pour des prisonniers ciblés au parquet de Matete et de la prison centrale de Makala (CPRK) comme moyen pour prendre quelques photos de conditions de détention et recueillir des informations auprès des détenus afin de les livrer aux ONG des droits humains et dénoncer ainsi les graves violations des droits humains par les autorités congolaises.

 

Une mission réussite car elle a pu obtenir des preuves tangibles des mauvaises conditions dans la prison centrale de Makala, sans se faire remarquer par des gardes de la prison. Cette prison qui compte à ce jour plus 5000 détenus bien qu’ayant une capacité de 1500 personnes. Sa technique ayant été découverte après, elle est à ce jour recherchée clandestinement par certains éléments de la police et des services secrets non autrement identifiés.

 

Pour, Rappel monsieur Pascal Kabamba, son mari a été l’un des 6 lauréats décorés comme ambassadeurs de la paix le 28 juin 2008 par RONGAC (Réseaux des ONG de l’Afrique Centrale) à Kinshasa.

 

 

 

Au moment, où nous couchons ces écrits, nous ne savons pas où se trouverait le couple Pascal et Salva Kabamba. Ainsi, nous prions à toute personne de bonne volonté qui a l’information de leur position actuelle de pouvoir leur demander de chercher à se faire sécuriser pour éviter le pire dans les jours à venir.

 

NB : Ce communique tient lieu de faire part.

 

 

 

Pour RONGAC,

 

Fait à Kinshasa le 27/01/2011




18/05/2011
2 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 7 autres membres