Club Unesco du Centre d'Action Femme et Enfant : ONG-D/ CUCAFE

Club Unesco du Centre d'Action Femme et Enfant  : ONG-D/ CUCAFE

Rapport quinquennal 2006 – 2010 sur la sensibilisation et la vulgarisation des idéaux de Nations Unies sur la desertification , le changement climatique , la culture de la paix et de la tolérance.

I .CONTEXTE ET/OU JUSTIFICATION DE LA PRATIQUE DU PROJET (problématique ).

 

 

  1. En République Démocratique du Congo,  les menaces et la pression sur l’environnement , les effets socio-économiques et écologiques qu’ils génèrent ont conduit l'ONG CUCAFE à placer la sensibilisation et la vulgarisation à travers hommes ,femmes et enfants se trouvant dans la vulnérabilité ou pas comme priorité de priorités. L’agriculture constitue le pivot des économies de la plupart des pays d’Afrique subsaharienne. « En 1994, 69 pour cent de la population économiquement active en Afrique subsaharienne travaillaient dans le secteur agricole, contre 84 pour cent en 1961 (FAO, 1995f) ».

    L'exode rural a favorisé les constructions anarchiques avec la mauvaise politique d'urbanisation entraînant :

    - une forte concentration de la population dans les bidonvilles et sur les littorales ;

    - le manque des ouvrages d'assainissement ( collecteurs, égouts ,caniveaux ,pas de curage des rivières, grands déversoirs des immondices et ordures ménagers ).Par manque de décharges publiques,les ordures et les canalisations des toilettes sont dirigés dans les rivières;

    - le manque régulier d'eau du robinet ,les inondations récurrentes qui suivent chaque tombée de pluies occasionnant les érosions,les boues s'approprient littéralement les artères.

     

  2. Afin de faire face à cette problématique environnementale, plusieurs initiatives ont été développées avec l’appui des Partenaires Techniques et Financiers, dont entre autres :

     

    1.Projet SAFAET ( P.SA) aux chantiers agricoles de Kingabwa et Masina -Pétro Congo en collaboration avec l'Association des paysans maraîchers et riziculteurs et le chef coutumier de 1994-1999 ;

    2.Projet de LUTTE CONTRE LES PESTICIDES (P.LCP)au chantier agricole de Songololo en collaboration avec l'Association des paysans de Songololo de 1999-2000 ;

    3.Projet décennal BATISSEUR UNIVERSEL LA PAIX NON VIOLENCE ET AMBASSADEUR DE LA NON VIOLENCE (P.BU-P) dans les villes provinces de Kinshasa ,Mbujimayi,Kananga,Lubumbashi de 2001-2011 ;

    4.Projet AMBASSADEUR DE L'OCÉAN MONDIAL (P.AOM) en collaboration avec le Réseau Océan Mondial à Kinshasa vers les riverains, les écoles , les églises locales et les associations paysannes de 2009 – 2011.

    5.Création d'une société MUNDA DIAMANT (MD) regroupant les hommes et femmes de mines de diamant à Mbujimayi et Songololo (2006-2011) .

     

  3. Zone d'intervention : carte en annexe

     

     

     

     

     

    II. APPROCHE

     

    a.Activités

     

    1.P.SA : alphabétisation,vulgarisation sur la sécurité alimentaire pour une disponibilité (production intérieure, capacité d'importation, de stockage et aide alimentaire), à l’accès à la nourriture en quantité et en qualité suffisantes ,à l'éducation sanitaire (salubrité / hygiène, non toxicité, accès à l'eau potable) ,célébrations de Journées Internationales ( J.I.de la Femme tous les 5 ans,J.I.de l'Environnement,J.I.du Sida,J.I.de la Tolérance) ;

    2.P.LCP : formation préventive sur les dangers alimentaires compte tenu de la sous-alimentation chronique ,carences nutritionnelles , dégradation de l’environnement, caractérisée par diverses formes d’érosion, appauvrissement de la végétation, infertilité du sol et l’avancée du désert avec les formes dominantes d'exploitation comme par exemple les feux de brousse ;

    3.P.BU-P : autour des thèmes de sensibilisation ,remise par le Jury des Titres Honorifiques aux différents Lauréats. Large diffusion aux entrepreneurs, hommes d’État , agents sportifs,associatifs à une culture de la paix et de la protection de l'environnement face aux défis du siècle ;

    4.P.AOM : campagne d'éducation à la propreté,à la salubrité et à l'hygiène publique aux jeunes et adultes pour la protection de l’environnement marin menacé de pollutions diverses,d'ensablement,de maladies hydriques ,prolifération des moustiques . Accompagnement des populations littorales;jeunes et adultes dans les célébrations locales de la Journée Mondiale de l’Océan  avec opérations de nettoyage des plages,et de ramassage des piles ;de l'Environnement ,de la Désertification et de l'Arbre avec plantations des arbres ;

    M.D pour la vulgarisation aux facteurs liés à la dégradations des sols, regroupant les hommes et femmes de mines de diamant pour une formation continue face à la désertification,pollution et pauvreté .

     

    b.Résultats atteints ou acquis :

     

    Sensibilisation des décideurs ;grande participation lors des conférences ,manifestations culturelles et sportives ;Large diffusion sur les catastrophes naturelles , la part de responsabilité de l'Homme à travers médias,réseaux sociaux,écoles,églises et les professionnels de la terre ;expérimentation de l'éducation mésologique pendant deux années scolaires dans deux écoles privées catholiques (Complexe scolaire Mouna à Lingwale et Collège Saint Benoît à Limeté);trente personnes dont 20 hommes et 10 femmes de mines de diamant formés .

     

    c.Partenaires :

     

    Gouvernement (Ministère de l'Environnement,Ministère du Développement Rural,Ministère de l’Éducation,Ministère de la Jeunesse ,Ministère de la Justice,Ministère des Travaux Publics et Aménagement du Territoire,Ministère de l'Intérieur),UNESCO,PNUD,OCHA,UNCCD,UNFCCC,Haut Commissariat de Droits de l'Homme,PAM,FAO,PEKEA,Réseau Océan Mondial,Union Européenne,paysans, écoles privées catholiques, églises de réveil,entreprises privées ,entreprises publiques ,les riverains,Bâtisseurs Universel de paix et non violence,les diamantifères.

     

    III. IMPACTS

     

    a. Économique

     

    La motion du Gouvernement dans l'accompagnement de missions à l'intérieur et à l'extérieur du pays ; collaboration et participation active des délégués des ministères dans les campagnes de communication ;financement de déplacement à l'extérieur et à l'intérieur du pays par Union Européenne,Bâtisseurs Universel de paix et non violence ainsi que par des cotisations et activités génératrices de recettes de CUCAFE.

     

    b.Social 

     

    Prise de conscience sur les grands défis de l'environnement;matérialisation à travers des formations,des campagnes culturelles chansons,pièces théâtrales,remise des titres honorifiques pour motiver les lauréats à innover dans le développement durable ;

     

    c.Environnemental 

     

    Les activités précitées ont abouti de manière spécifique à une analyse approfondie, des meilleures pratiques et des besoins prioritaires en matière d’éducation, sensibilisation  permettant une meilleure implication des partenaires et des communautés locales à  la conservation des ressources naturelles dans l'utilisation,consommation et revalorisation.

     

     

    IV. CONCLUSION

     

    a. Engagements 

     

    Proposition d'élaboration d'un Programme national d’éducation à l’environnement qui corresponde aux objectifs des conventions cadre sur la biodiversité,changement climatique et désertification ;création d'un Service d’Animation du pôle environnement ayant compétence d’accompagner les enseignants,  les professeurs et  les responsables de centre de loisirs pour mettre en place des activités d’éducation à l’environnement.

     

    b. Replicabilité :

     

    Identifier les canaux de communication permettant de soutenir le programme d’éducation à l’environnement tout en évaluant l’intérêt et la faisabilité éventuels de prise en compte de l’éducation environnementale en milieu scolaire .

     

    c. Changement d'échelle :

     

    Développer le tourisme par réhabilitation des sites touristiques;favoriser les excursions scientifiques nationales et régionales;inciter les différents partenaires dans l'initiation des différents concours,tombolas,etc, liés à l'environnement .Animation d’un atelier d’échange et de partage sur le programme national d’éducation environnementale ; création d'une équipe d’animation nationale,sous régionale et régionale proposant aux centres de loisirs de nombreuses animations sur des thèmes liés à la faune, flore, patrimoine, biodiversité, déchets, l’eau, l’énergie hydraulique;financer les artistes pour la production des œuvres plus écologiques.

 

 

 

POUR L'ONG CUCAFE

 

 

 

Mme Georgette BILONDA MPENDA, Présidente internationale



14/01/2020
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 7 autres membres