Club Unesco du Centre d'Action Femme et Enfant : ONG-D/ CUCAFE

Club Unesco du Centre d'Action Femme et Enfant  : ONG-D/ CUCAFE

Re : STOP CHANGEMENT CLIMATIQUE : droits des communautés forestières au commerce internationale du carbone .

 

 

La contribution des cultures non occidentales (particulièrement les cultures orales et traditionnelles d’Afrique) à cette problématique est quasiment inexistante, du moins à l’état actuel de nos connaissances.

D’ailleurs, que peut-on attendre de ces cultures traditionnelles, pour lesquelles les pratiques et les modes de vie sont communément considérés comme dépourvus de sensibilité écologique, et par conséquent anthropologiquement non intéressantes !

Dans son enquête , "Défis des droits de carbone et la mise en œuvre nouvel accord de Varsovie sur la REDD +", la dernière étude menée sur " les défis de l'établissement des droits de carbone et ses conséquences sur les peuples autochtones et les communautés locales " démontre à suffisance la pauvreté de l'homme des forêts ; la non implication dans le commerce de carbone et de faibles garanties et protections juridiques .

Si  seuls le Mexique et le Guatemala ont adopté une législation nationale définissant les droits fonciers sur le carbone , quel rôle joue les ministères de Affaires foncières , de l'Environnement ainsi que celui de l'Aménagement du Territoire en République Démocratique du Congo pour adopter une législation nationale définissant les droits fonciers sur le carbone  !!!

Le but principal de cet article n’est pas de revenir au passé et de vivre comme au temps des ancêtres ; d’ailleurs, un homme raisonnable ne peut envisager un tel retour . Mêmes les proverbes qui proviennent de ce passé ne le recommandent pas quand ils disent : " Le temps passé ne revient plus " ou encore "Un œuf cassé ne se refait pas ". C’est qui importe justement c'est la découverte de la recette et la conservation d’un œuf. Connaître le secret de ceux qui l’ont conservé intact vaudrait bien la peine d’être recherché car il s’agit de la santé et de la sécurité pour Tous .

L'accroissement de notre interdépendance écologique signifie dés lors qu'améliorer les sols au cœur de l'Afrique c'est améliorer la vie de partout dans le monde .

Le commerce du carbone doit être équitable et profitable à tout individu sans exception et la Gestion Durable des Terres une Affaire de Tous .

Ainsi,je lance un appel à tous les congolais et congolaises à se réveiller et agir car le carbone devient une marchandise et le commerce équitable .

Mon appel concerne aussi les dirigeants de l'Espace "Bassin du Congo"en vue  leur sensibiliser à la légitimation  des populations autochtones et locales ; revoir les rapports discriminatoires qui les caractérisent  et promouvoir leur intégration  sur le plan économique et social pour une gestion durable des écosystèmes forestiers d’Afrique centrale  .

Bientôt l'association " Club Unesco Centre d'Action de France "sera sur terrain ,ses objectifs et son programme d'action vous seront communiqués prochainement.

 

                                       Georgette BILONDA MPENDA

                              
 

 

 

 

 

 

 



22/03/2014
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 7 autres membres