Club Unesco du Centre d'Action Femme et Enfant : ONG-D/ CUCAFE

Club Unesco du Centre d'Action Femme et Enfant  : ONG-D/ CUCAFE

RENFORCEMENT DES CAPACITES POUR L'ACTION CLIMATIQUE MONDIALE : MYTHE OU REALITE ?

RENFORCEMENT DES CAPACITES POUR L'ACTION CLIMATIQUE MONDIALE : MYTHE OU REALITE ?
Le Club Unesco du Centre d'Action Femme et Enfant en sigle  CUCAFE demande la fin extrême de la pauvreté, des inégalités et l'injustice.
Ensemble, fixons  le changement climatique.car les objectifs globaux sont des objectifs importants susceptibles de changer le monde si  la coopération entre les gouvernements, les organisations internationales , le secteur privé et la société civile est appliquée et réalisée.
Toute personne ,supérieure, moyenne ou inférieure peut avoir un impact si elle n'est pas dans ses droits et devoirs. Chaque être humain sur la terre, fait partie de la solution.
Certaines gestes super-faciles que nous  adoptons dans nos routines  feront une grande différence si nous les respectons. Ces gestes d'impacts positifs tels que : économiser l'électricité . Arrêter les relevés bancaires de papier et de payer ses factures en ligne ou par mobile. Pas de papier, pas besoin de la destruction des forêts . Partager sur de médias sociaux  , les articles  sur les droits des femmes , le changement climatique, le changement de mentalité et les droits de l'Homme, etc. Demander aux autorités locales et nationales à participer à des initiatives qui ne nuisent pas les gens ou la planète. Demander aux dirigeants de parvenir à un accord pour réduire leurs émissions de carbone.Trop  imprimer détruit la planète , initier les enfants aux nouvelles technologies. Éteindre les lumières car l'écran de télévision ou de l'ordinateur fournit une lueur chaleureuse, donc éteindre d'autres lumières si vous ne avez pas besoin. Compensez vos émissions de carbone .Calculer votre empreinte carbone. Sécher à l'air libre ses cheveux et les vêtements  naturellement au lieu de faire fonctionner une machine. Prendre des douches courtes. Manger moins de viande, la volaille et le poisson. Privilégier plus les fruits, les légumes et de l'eau. Les restes de nourriture  peuvent réduire l'impact climatique tout en recyclage des éléments nutritifs dans l'agriculture.Le recyclage du papier, plastique, verre et aluminium maintient les décharges de la croissance. Installer des panneaux solaires pour réduire la facture d'électricité .En dehors de votre maison ; acheter local. Soutenir les entreprises de quartier. Vélo, marcher ou prendre les transports en commun.  Utiliser une bouteille d'eau et tasse de café rechargeable. Réduire le gaspillage et peut-être même économiser de l'argent tout en évitant l'abus de l'alcool et de la cigarette .Apporter un sac réutilisable lorsque vous magasinez.  Maintenir votre voiture bien réglée ,évitera d'émettre moins de fumées toxiques.Faire un don que
vous n'utilisez pas  comme par exemple :  vêtements usagés, des livres et des meubles   aux organismes de bienfaisance local .Prendre soin de soi , de ses enfants et de son entourage en respectant les gestes barrières. Protéger votre famille contre les maladies contribue aussi à la santé publique et au réchauffement climatique .Profiter  de ses droits pour élire des bons dirigeants de votre pays et la communauté locale ,sans passer par la corruption et l'immoralité .
Ainsi, reconnaissant l'importance de l'énergie propre pour la réalisation de l'agenda 2030 et les 17 objectifs de Développement Durable. Lançons un appel pathétique à toutes les Parties lors de la COP26 qui se tiendra à Glasgow en Angleterre de décider communément sur une nouvelle façon de vivre pour protéger et léguer une planète non polluée à des générations futures.
Notons que nous sommes Tous responsables des conséquences enregistrées issues des variations climatiques qui : affectent le cycle de l'eau, la photosynthèse, la biosphère et l'espace numérique.
Néanmoins, les pays pauvres subissent les conséquences de la pollution induite par l'industrie quand elle introduit des altéragènes biologiques, physiques, chimiques, et/ou organiques affectant l'écosystème (êtres vivants et environnement).
Par contre, les pays riches doivent automatiquement prendre l'initiative de réduction de GES  et financer les renforcements de capacités à tous les niveaux  (gouvernants, gouvernés, jeunes, femmes et enfants).Aérer les programmes scolaires tout en introduisant plus des matières environnementales de gestion et de sauvegarde de l'environnement. L'ONG CUCAFE a depuis 2016 écrit des modules de renforcement de capacités intitulé : « JE DEVIENS AGENT D'ENVIRONNEMENT EN AFRIQUE » dont les moyens logistiques et techniques font défaut pour créer un environnement favorable à la formation des jeunes et propulser des emplois vertes.
La société civile africaine jusque là abandonnée à son propre sort est victime des différentes dictatures que subissent la population à travers les inégalités sociales, le chômage, les guerres sous toutes ses formes, le manque d'éducation  et des soins de santé, de la victimisation des filles et des femmes, de l'immigration face aux catastrophes naturelles, variations climatiques, épidémies, invasions, conquêtes, persécutions politiques et religieuses. Le climat nous interpelle pour que les décideurs puissent agir en créant la TAXE CARBONE, favorable à une justice climatique pour Tous.
    

Mme Georgette Bilonda Mpenda ,

Présidente de l'ONG « CUCAFE »,

Coordonnatrice de la Synergie « SOECDD/RDC »,

Coordonnatrice de la Coalition « Africaine Marathon Justice Climatique »



15/09/2021
1 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 10 autres membres